Ferdinand de Saussure (1857-1913)
Les   Sciences   du   langage   regroupent   plusieurs   domaines   d'étude. Afin   de   simplifier,   six   principaux   domaines d'analyses  sont souvent cités pour décrire cette discipline : 1. la phonétique/phonologie   = étude des sons d'une langue ( ex.: accents, zozotement, ... ) 2. la morphologie = étude de la structure des mots ( ex.: règles de construction des mots, accords de grammaire et de conjugaison, ... ) 3. la lexicologie = étude des mots, du lexique ( ex.: nature des mots, synonymes/antonymes, étymologie, ... ) 4. la syntaxe = étude de la combinaison des mots entre eux ( ex.: fonction des mots dans une phrase, règles syntaxiques, ... ) 5. la sémantique = étude du sens des mots et des phrases ( ex. : champs lexicaux, ... ) 6. l' énonciation/pragmatique  = étude du sens des phrases dans des contextes précis ( ex. : étude de l’implicite dans un texte ou une discussion,... ) Alors,   c’est   bien   beau   tout   ça!   Mais   concrètement,   à   quoi   ça   sert   d’étudier   les   Sciences   du   langage   ?   Figurez- vous   qu’il   existe   un   grand   nombre   d’ applications   pratiques    en   lien   avec   ce   domaine.   Les   linguistes   (ceux   qui   font des   Sciences   du   langage)   jouent   donc   un   rôle   important   dans   la   société.   Par   exemple,   ils   sont   à   la   fois   impliqués dans   la   synthèse   et   la   reconnaissance   de   parole    (SIRI,   mots   de   passe   vocaux,   avatars,   ...)    et   dans   la   création des   dictionnaires.    De   même,   les   linguistes   interviennent   aussi   bien   au   niveau   des   interfaces   homme/machine    que dans   l’ optimisation   des   techniques   d’apprentissage   des   langues   (développement   chez   l’enfant   de   sa   langue maternelle,    apprentissage    de    langues    étrangères,    troubles    du    langage,    ...) .    Le    langage    étant    présent    en permanence   quel   que   soit   l’endroit   où   l’on   se   trouve,   les   applications   pratiques   aux   Sciences   du   langage   se   situent dans   des   environnements   très   variés. Ainsi,   on   peut   certes   rencontrer   un   linguiste   dans   un   laboratoire   de   recherche mais   pas   seulement.   Il   peut   également   travailler   dans   une   entreprise   de   traitement   automatique   des   langues,   une association   de   lutte   contre   l’illettrisme   ou   de   manière   plus   exotique,   le   long   du   fleuve   Amazone   pour   transcrire   des langues en voie de disparition. Attention aux idées reçues...
«  Dites,   vous   qui   êtes   linguiste,   qu'est-ce   que   ça   veut dire,   « apophtegme » ?   Et   des   anacoluthes,   c 'est   quoi ? Vous   qui   êtes   linguiste,   qu'est-ce   qu'il   faut   dire :   « Elle   a l'air idiot » ou « Elle a l'air idiote » ? [...]    Vous   qui   êtes   linguiste,   d'où   ça   vient,   « divan » ?   C'est un mot turc ou persan ? Désolée !    Confrontée    à    un    mot    inconnu,    je    fais comme vous, j'ouvre mon dictionnaire . » Marina   Yaguello,   Catalogue   des   idées   reçues   sur   la   langue ,   (1988), Collection « Le Goût des mots », Éditions du Seuil.
Les   Sciences   du   langage    (ou   plus   communément   la   linguistique )   font   partie   de la    grande    famille    des    Sciences    Humaines    et    Sociales ,    au    même    titre    que    la Psychologie,   les   Sciences   Cognitives,   la   Philosophie   ou   encore   la   Sociologie.   Elles   ont pour   but   général   d'étudier   le   langage   et   son   fonctionnement.   Bien   que   le   langage   ait   été étudié   dans   l'Antiquité   par   Aristote   et   Platon,   la   plupart   des   chercheurs   considèrent   le suisse   Ferdinand   de   Saussure    (1857-1913)   comme   le   fondateur   des   Sciences   du langage. Il    est    important    de    différencier    les    Sciences    du    langage    des    enseignements classiques   de   la   grammaire   française.   En   effet,   contrairement   à   la   grammaire   classique (ou   grammaire   normative),   les   Sciences   du   langage   consistent   à   étudier   ce   qui   est réellement   dit   et   non   ce   qui   devrait   se   dire.   Cette   discipline   constitue   donc   une   science objective basée sur des faits observés  du langage. Les différents domaines des Sciences du langage
Lorsque   l'on   me   demande   ce   que   je   fais   dans   la   vie   et   que   j'explique   que   je   travaille   dans   les   Sciences   du langage,   on   me   regarde   souvent   avec   de   grands   yeux   interloqués.   L'étonnement   suscité   par   ma   réponse   est   parfois accompagné   de   la   question   suivante :   « Ah,   c'est   bien....mais   qu'est-ce   que   c'est ?».   Devant   cette   interrogation courante, il m'a paru intéressant de consacrer mon premier article à la description de ce domaine. Les Sciences du langage : mais de quoi s'agit-il ?
La Boîte à Saussure
La Boîte à Saussure
© 2018 La Boîte à Saussure
Les Sciences du langage:    Mais de quoi s’agit-il?

Contrairement   à   ce   que   l'on   pourrait   s’imaginer   un   linguiste   ne   connaît   pas   nécessairement   tous   les   mots   du dictionnaire   ou   toutes   les   règles   de   grammaire.   De   même,   ce   n'est   pas   parce   qu'il   étudie   le   langage   qu'un   linguiste connaît l'étymologie des mots. Tout dépend de la spécialité qu'il a choisie ! Enfin,   un   linguiste   n'est   pas   forcément   polyglotte.   En   effet,   il   est   possible   d'étudier   le   fonctionnement   d'une   langue sans la parler couramment. E.J. Pour aller plus loin : Yaguello Marina (1981), Alice au pays du langage, Éditions du Seuil, Paris.  La photo de Ferdinand de Saussure appartient au domaine public.
Ferdinand de Saussure         (1857-1913)
Les    Sciences    du    langage    regroupent    plusieurs    domaines d'étude.     Afin      de      simplifier,      six      principaux      domaines d'analyses  sont souvent cités pour décrire cette discipline : 1.   la   phonétique/phonologie    =   étude   des   sons   d'une langue ( ex.: accents, zozotement, ... ) 2. la morphologie = étude de la structure des mots ( ex.:   règles   de   construction   des   mots,   accords   de grammaire et de conjugaison, ... ) 3. la lexicologie = étude des mots, du lexique ( ex.:               nature               des               mots, synonymes/antonymes, étymologie, ... ) 4.   la   syntaxe   =   étude   de   la   combinaison   des   mots   entre eux ( ex.:    fonction    des    mots    dans    une    phrase,    règles syntaxiques, ... ) 5.   la   sémantique   =   étude   du   sens   des   mots   et   des phrases ( ex. : champs lexicaux, ... ) 6.    l' énonciation/pragmatique     =    étude    du    sens    des phrases dans des contextes précis ( ex. :    étude    de    l’implicite    dans    un    texte    ou    une discussion,... ) Alors,   c’est   bien   beau   tout   ça!   Mais   concrètement,   à   quoi   ça sert    d’étudier    les    Sciences    du    langage    ?    Figurez-vous    qu’il existe   un   grand   nombre   d’ applications   pratiques    en   lien   avec ce    domaine.    Les    linguistes    (ceux    qui    font    des    Sciences    du langage)   jouent   donc   un   rôle   important   dans   la   société.   Par exemple,   ils   sont   à   la   fois   impliqués   dans   la   synthèse   et   la reconnaissance    de    parole     (SIRI,    mots    de    passe    vocaux, avatars,   ...)    et   dans   la   création   des   dictionnaires.    De   même, les   linguistes   interviennent   aussi   bien   au   niveau   des   interfaces homme/machine     que    dans    l’ optimisation    des    techniques d’apprentissage   des   langues   (développement   chez   l’enfant de     sa     langue     maternelle,     apprentissage     de     langues étrangères,   troubles   du   langage,   ...) .   Le   langage   étant   présent en   permanence   quel   que   soit   l’endroit   où   l’on   se   trouve,   les applications   pratiques   aux   Sciences   du   langage   se   situent   dans des   environnements   très   variés. Ainsi,   on   peut   certes   rencontrer un    linguiste    dans    un    laboratoire    de    recherche    mais    pas seulement.   Il   peut   également   travailler   dans   une   entreprise   de traitement   automatique   des   langues,   une   association   de   lutte contre   l’illettrisme   ou   de   manière   plus   exotique,   le   long   du   fleuve Amazone pour transcrire des langues en voie de disparition. Attention aux idées reçues...
«  Dites,     vous     qui     êtes     linguiste, qu'est-ce       que       ça       veut       dire, « apophtegme » ?            Et            des anacoluthes,   c 'est   quoi ?   Vous   qui êtes    linguiste,    qu'est-ce    qu'il    faut dire :   « Elle   a   l'air   idiot »   ou   « Elle   a l'air idiote » ? [...]     Vous    qui    êtes    linguiste,    d'où    ça vient,   « divan » ?   C'est   un   mot   turc ou persan ? Désolée !     Confrontée     à     un mot    inconnu,    je    fais    comme    vous, j'ouvre mon dictionnaire . » Marina     Yaguello,     Catalogue     des     idées reçues    sur    la    langue ,    (1988),    Collection « Le Goût des mots », Éditions du Seuil.
Les   Sciences   du   langage    (ou   plus   communément   la linguistique )    font    partie    de    la    grande    famille    des    Sciences Humaines   et   Sociales ,   au   même   titre   que   la   Psychologie,   les Sciences   Cognitives,   la   Philosophie   ou   encore   la   Sociologie. Elles     ont     pour     but     général     d'étudier     le     langage     et     son fonctionnement.    Bien    que    le    langage    ait    été    étudié    dans l'Antiquité    par    Aristote    et    Platon,    la    plupart    des    chercheurs considèrent    le    suisse    Ferdinand    de    Saussure     (1857-1913) comme le fondateur des Sciences du langage. Il    est    important    de    différencier    les    Sciences    du langage     des     enseignements     classiques     de     la     grammaire française.   En   effet,   contrairement   à   la   grammaire   classique   (ou grammaire   normative),   les   Sciences   du   langage   consistent   à étudier   ce   qui   est   réellement   dit   et   non   ce   qui   devrait   se   dire. Cette   discipline   constitue   donc   une   science   objective   basée sur des faits observés  du langage. Les différents domaines des Sciences du langage
Lorsque   l'on   me   demande   ce   que   je   fais   dans   la   vie   et que   j'explique   que   je   travaille   dans   les   Sciences   du   langage,   on me     regarde     souvent     avec     de     grands     yeux     interloqués. L'étonnement   suscité   par   ma   réponse   est   parfois   accompagné de   la   question   suivante :   « Ah,   c'est   bien....mais   qu'est-ce   que c'est ?».    Devant    cette    interrogation    courante,    il    m'a    paru intéressant   de   consacrer   mon   premier   article   à   la   description   de ce domaine. Les Sciences du langage : mais de quoi s'agit-il ?
La Boîte à Saussure
La Boîte à Saussure
© 2018 La Boîte à Saussure
Les Sciences du langage:    Mais de quoi s’agit-il?

La photo de Ferdinand de Saussure appartient au domaine public.
Contrairement    à    ce    que    l'on    pourrait    s’imaginer    un linguiste    ne    connaît    pas    nécessairement    tous    les    mots    du dictionnaire   ou   toutes   les   règles   de   grammaire.   De   même,   ce n'est   pas   parce   qu'il   étudie   le   langage   qu'un   linguiste   connaît l'étymologie    des    mots.    Tout    dépend    de    la    spécialité    qu'il    a choisie ! Enfin,   un   linguiste   n'est   pas   forcément   polyglotte.   En   effet,   il   est possible   d'étudier   le   fonctionnement   d'une   langue   sans   la   parler couramment. E.J. Pour aller plus loin : Yaguello Marina (1981), Alice au pays du langage, Éditions du Seuil, Paris.